Tapage nocturne

Affiche

Tapage nocturne
  • 8/10
  • vo
  • Interdit aux - de 16 ans
  • Synopsis:

    Solange, une jeune femme de 25 ans, metteur en scène et mère d'une petite fille, vit avec son mari avec qui elle ne fait plus l'amour qu'épisodiquement. Bien que très attachée par ailleurs à un acteur bisexuel, elle continue à multiplier les expériences amoureuses, refusant délibérément les conventions de l'âge adulte, et préférant une vie faite d'aventures sans lendemain... Le deuxième long métrage de l'auteur de "Romance" (le premier, "Une vraie jeune fille", était resté inédit).

    Acteurs:

    • : Solange
    • : Jim
    • : Bruno
    • : Emmanuelle
    • : Le type
    • : Le mari
    • : Dorothée
    • : Le metteur en scène
    • : L'actrice

    Dates:

    Date de sortie: 26/09/79

    Equipe du film:

    • : Catherine Breillat
    • : Catherine Breillat
    • : Jacques Boumendil
    • : Dominique Antony
    • : Annie Charrier
    • : Serge Gainsbourg
    • : Pierre Sayag
    • : French Productions
    • : Jean Bastia
    • : Axe Films
    • : Pierre Sayag

    Informations techniques:

    • Couleur
    • Long metrage
    • Français
    • France
    • 1979
  • Critiques:

    • Libération

      Libération

      " Ce cinéma français là serait-il la pilule à penser de cette société giscardienne ?

      C'est comme qui dirait du Sagan disco avec un détour chez Warhol (Joe Dalessandro rejoue Flesh), une fugue vers l'école du nouveau naturel et un arrêt prolongé aux Bains-Douches et chez Castel (…) Il faut beaucoup de volonté pour lutter contre deux heures d'esbrouffe."
      Hervé Delila, 26/09/1979, Libération
    • Le Monde

      Le Monde

      " Le mérite de Catherine Breillat est d'avoir fait la part belle à l'irréalité pour traduire le désordre des passions. Solange, l'héroïne, évolue dans une nuit intemporelle et constante; on ne sait pas ce qu'elle fait le jour, ni comment elle peut avoir autant d'amants à la fois. On est rendu sensible au tourbillon qui l'emporte et la perd; le morcellement de sa personnalité est visualisé, servi par la faiblesse même du scénario, son côté répétitif, sans évolution."

      Claire Devarrieux, 28/09/1979, Le Monde
  • Les avis:

    • le 16/03/14 | georgiko | Médiathèques de Nantes
      10/10

      un petit air de Rohmer dans ces divagations amoureuses et ces déclarations passionnées et étranges...on tourne en rond, dans une belle spirale libertine, sombre et sans issue...l'actrice principale porte le poids de sa légèreté avec splendeur, torturée et évanescente à la fois..les ambiances fin 70's sont enfumées et sombres à l'envie et s'y ajoute une très bonne B.O ! petite perle pour amateurs

    • le 17/02/14 | nelly gascoin | médiathèque "poubelle"
      10/10

      je veux bien donner mon avis mais je voudrais voir celui des autres